Le savoir-faire

En 2007, Lalou Multi est créée par Lalou Roucayrol en vue de la construction du premier prototype de classe Multi50 de l’écurie. Elle entame son premier virage en 2011 lors de la construction d’un second prototype de la même catégorie. A cette occasion, elle expérimente de nouveaux process constructifs et créer des innovations importantes.

C’est en 2013, que Lalou Multi s’oriente délibérément dans un mode de production plus écologiquement responsable. Elle y trouve toute sa légitimité en 2016 lors de la mise à l’eau du Mini 6.50 Marara (Arkema 3),premier prototype de course réalisé en matériaux composites recyclables en collaboration avec Arkema.

Depuis, Lalou Multi ne cesse d’explorer de nouvelles voies plus respectueuses de l’environnement, des opérateurs et des usagers. Il est un des rares opérateurs en matière de matériaux composites recyclables.

L’infrastructure

L’atelier composite et course au large possède de réels atouts. Son positionnement au plus près de la voie d’eau et des infrastructures portuaires permet d’accueillir des bateaux allant jusqu’à 60’. Les 800mdédiés disposent de l’ensemble des équipements nécessaires à la construction, l’entretient ou le refit de bateaux de course. Ils permettent également de créer tout type de prototype (voiture, moto, ameublement, …) en matériaux composites et notamment recyclables.

Le couple composite

  • Nicolas Coudrais. Ce jeune ingénieur et architecte naval a pour devise « le talent c’est d’avoir envie » et son envie est énorme ! Responsable du bureau d’étude chez Lalou Multi, Nicolas a de grandes compétences, une grande polyvalence et une bonne humeur indéfectible.
  • Jean-Luc Arnaud. Ce chef de chantier dispose de plus de 20 ans d’expérience et a participé à tous les projets de Lalou Multi. Si Jean-Luc est d’un naturel anxieux c’est par souci du bien faire mais il se soigne notamment par sa capacité d’écoute et son empathie pour ses collaborateurs.

Les prototypes

Noir Désir – Multi50

Noir Désir (ex Arkema1) est le fruit de la collaboration entre Lalou et Romaric Neyhousser. Il est conçu pour la course au large en solitaire et plus spécialement pour les Transats (Route du Rhum et Jacques Vabre). Sa structure entièrement collée et sa construction en infusion epoxy carbone/verre one shot sont des innovations Lalou Multi.

  • Mis à l’eau en 2013, il compte 16 podiums pour 18 engagements.
  • Longueur : 15,24 m
  • Largeur : 14,6 m
  • Tirant d’air : 23,77m
  • Tirant d’eau : 1,70 m / 3,50 m
  • Déplacement : 3,8 T
  • Surface de voiles au près : 180 m²
  • Surface de voiles au portant : 285 m²

 

Le Mini 6.50 (Marara) Arkema 3 : Un concentré d’innovations !

C’est l’histoire d’un petit bateau aux innovations immenses. On a coutume de dire que la classe Mini est un laboratoire de la course au large. Le prototype Mini 6.50 Arkema 3 construit par Lalou Multi s’inscrit plus que jamais dans cette démarche. La plus grande innovation réside d’abord dans la construction de la coque et du pont de ce bateau de 6 mètres 50. Ils sont constitués d’un matériau en composite thermoplastique recyclable. Un sandwich carbone infusé avec la résine Elium®. Véritable prouesse technologique dans la construction navale, ce bateau est le fruit de l’open innovation instaurée entre Arkema – leader mondial de chimie – et Lalou Multi.

  • Longueur de coque : 6.50 m
  • Largeur de coque : 3.00 m
  • Longueur de flottaison : 5.60 m
  • Type d’appendice : Quille pendulaire et foils
  • Matériau : Sandwich carbone Elium
  • Tirant d’eau : 2.00m
  • Voilure au portant : 107m²
  • Voilure au près : 44m²
  • Tirant d’air : 11.40m
  • Type de gréement : Mât aile autoporté
  • Lest : 350 kg

Déplacement lège : 800 kg