Comment mettre fin à un CDD à terme imprécis ?

Le salarié peut quitter son CDD à terme imprécis pour un CDI. Ce dernier doit donc respecter un préavis d'un jour par semaine travaillée. Ce préavis ne peut être supérieur à deux semaines. De plus, le salarié et l'employeur peuvent décider communément de rompre le contrat. Quelles sont les spécificités du CDD à terme imprécis ? Le contrat à durée déterminée à terme imprécis ne comporte pas de date d'échéance précise. C'est la fin de l'absence du salarié qui constituera le terme du contrat (sous réserve que la durée minimale obligatoirement fixée au contrat soit écoulée).

Quel est le terme d'un CDD ?

La durée totale maximale du CDD à terme précis (renouvelé éventuellement une fois) est en règle générale de 18 mois (voire 24 mois dans certains cas) et elle varie selon la nature du recours. Quels sont les motifs de ruptures valables pour qu'un salarié puisse mettre fin à un CDI et à un CDD ?

  • accord commun entre l'employeur et le salarié ;
  • demande du salarié justifiant d'une embauche en CDI ;
  • faute grave ;
  • force majeure ;
  • ou inaptitude, déclarée par le médecin du travail.
Lire également :  Comment calculer le NIR ?

Quels sont les différents types de CDD ?

  • Contrats de professionnalisation et d'apprentissage.
  • CDD à objet défini.
  • CDD senior.
  • Contrat de vendanges.

Comment démissionner d'un CDD sans perdre ses droits à Pôle emploi ? Vous pouvez rompre un contrat en CDD dans les cas suivants : Une promesse d'embauche dans une autre entreprise pour un CDI. Dans ce cas vous devez prouver à votre employeur votre embauche en présentant le contrat signé ou la lettre d'embauche faisant état d'un contrat en CDI et de la date d'embauche prévue.