Ou cas ou ou au cas où ?

Selon les sages, «au cas où» ne peut se construire qu'avec un conditionnel. Pour être exact il faut donc écrire: «Au cas où il serait absent», «je le ferai au cas où il y aurait un problème». Ou cas où exemple ?

  • Au cas où vous n'auriez pas le temps, téléphonez-moi pour me prévenir.
  • Au cas où vous pourriez venir, je vous laisse un plan.
  • Prends un autre pain au cas où Paul viendrait quand même manger.
  • Je lui téléphonerai au cas où il aurait oublié…
  • Je leur donne au cas où ils en auraient besoin.

Ou cas ou si ?

Le plus souvent, l'expression au cas où est suivie d'un morceau de phrase avec un sujet et un verbe, mais on peut aussi l'employer toute seule avec le sens de « si besoin, si le cas se présente, dans cette éventualité ».

Ou cas où subjonctif ? Ces dernières introduisent un verbe au subjonctif : En cas qu'il vienne, tenez-vous prêts. Au cas où et dans le cas où, bien qu'ayant le même sens, commandent, elles, le conditionnel : on veillera donc à ne les faire suivre ni d'un verbe au subjonctif ni d'un verbe à l'indicatif, fût-ce un indicatif futur.

Lire également :  Comment accorder bleu ciel ?

Comment se prononce au cas où ?

Je dirais que c'est [o ka u] en utilisation normale, c'est-à-dire avec une proposition derrière. (au cas où il viendrait) et [o ka zu] dans son emploi elliptique. Où et d'où ? Les adverbes de lieu de là et d', qui expriment proprement le lieu d' l'on vient ou l'origine, peuvent aussi s'employer dans le sens de « par suite », « c'est là la raison de » : Il a un procès; de là ses soucis. Il a un procès, d' ses soucis.

Comment utiliser en cas de ?

Un en-cas (= un repas léger) peut s'écrire avec un trait d'union ou en un seul mot : un encas. La graphie avec trait d'union est plus fréquente. Ne pas confondre un en-cas n.m. avec la locution prépositive en cas de, sans trait d'union : en cas de besoin, en cas de nécessité.

Quand le conditionnel ? Le conditionnel est principalement utilisé pour exprimer une condition, une hypothèse, une formule de politesse ou un souhait. Condition : Si j'avais le temps, je lirais une bibliothèque entière ! Hypothèse : Les pertes s'élèveraient à des milliards d'euros.

Lire également :  Quel pays utilise le QWERTZ ?

Quand il ne faut pas utiliser le subjonctif ?

La conjonction "après que" est suivie d'un indicatif et non pas d'un subjonctif : Le médecin est reparti après qu'il a examiné le patient. Les verbes "décider" et "espérer" sont suivis d'un indicatif même s'ils expriment une opinion. Comment savoir si c'est du subjonctif ? Le subjonctif s'emploie quand la réalisation de l'action exprimée par le verbe est mise en doute, est incertaine ou rejetée. L'indicatif exprime la réalité, la certitude. - Moi, que j'aille travailler ! Il est exclu que je le fasse.